De tout un peu...

Meilleurs vœux pour 2017

Vœux 2017

Meilleurs vœux pour 2014

Panneau-chauffage-pour-site

Le chauffage et l'éclairage dans la maison - Ch. Delagrave (Issu de nos collections exposées dans le Musée)

Le Président de l'Association Mémoire d'École

ainsi que les membres du Bureau

vous souhaitent de passer de bonnes fêtes,

ainsi qu'une année 2014 dans la paix, la santé et la prospérité.

Les éditions Rossignol

Images de notre enfance

ROSSIGNOL

 

André Rossignol né dans la Vienne le 16 décembre 1917 épouse Madeleine Girault le 28 décembre 1937.
Instituteurs tous deux dans un petit village du Poitou, ils créent la Coopération Pédagogique en 1946 imitant Célestin Freinet dans leur désir de rendre leurs élèves responsables et capables «d'apprendre à apprendre».


Image-RossignolA partir d'une production modeste, mais "couvrant" l'ensemble des disciplines scolaires, cette activité se fait connaître sous le vocable «Les Editions Rossignol» et s'installe à Montmorillon en 1953, après que André Rossignol eut quitté l'enseignement. Créant un matériel de bonne qualité, attractif, innovant, d'un prix modeste, André Rossignol, toujours secondé par son épouse, répond à une véritable attente au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Par ailleurs, maitrisant l'ensemble de sa production, y compris dans les moindres détails, il est aidé par un important réseau de représentants qu'il forme et qui parcourent le territoire national et les pays francophones. Tout ceci engendre un immense succès.
On trouvera ainsi la Bibliothèque de Travail (BT), produite sous la direction de Célestin Freinet, mais aussi les livrets du Maître pour les cours d'orthographe, les séances d'élocution, les leçons de choses, d'histoire et de géographie, la lecture (Poucet et son ami), les tampons, les diapositives, les chants ainsi que la revue pédagogique "La Documentation Française, d'un prix modique, qui est utilisée par un très grand nombre d'Instituteurs.


En 1958 le groupe Hachette devient propriétaire des Editions Rossignol puis les abandonne définitivement en 1972 en changeant leur nom en Librairie Pédagogique du Centre pendant que le plus jeune fils d'André et Madeleine crée en 1997 une maison éditant des cartes scolaires de grand format sous le nom Production Philippe Rossignol.

Gérard Bartéi

Les éditions SUDEL

Une maison d'édition créée par des enseignants pour des enseignants

S.U.D.E.L.

 

Créée en 1932, S.U.D.E.L., Société Universitaire D’Édition et de Librairie, a édité et diffusé pendant des décennies, des manuels scolaires pour les élèves, des ouvrages pédagogiques et administratifs destinés aux enseignants, des panneaux muraux, ... à destination des écoles et des collèges.

C’est SUDEL qui a édité le fameux Code Soleil (du nom de son auteur Joseph Soleil) à partir de 1923 en collaboration avec le Syndicat National des Instituteurs.
Le Code Soleil, également appelé «Livre des Instituteurs» était à l’origine composé de deux parties :
- Morale professionnelle qui constituait la base des cours de morale dans les Écoles Normales fut abandonnée en 1977,
- Administration, législation, organisation de l’enseignement.
Cet ouvrage a servi de base à la formation des Instituteurs tout au long du XXème siècle. Il a été édité sous forme de cédérom dans sa version de 2005.

SUDEL a poursuivi son activité avec un objectif constant : éditer et diffuser des outils pédagogiques ou de réflexion centrés sur l’École et l’Éducation : livres, cédéroms, DVD, ...
Ces outils sont utilisés par les différents acteurs de l’Éducation : enseignants d’abord, mais aussi éducateurs, parents, institutions, organisations, et tous ceux qui s’intéressent aux questions éducatives.
Le plus souvent, ils sont nés de l’initiative individuelle d’enseignants ou d’éducateurs.
SUDEL a également collaboré à l’édition de productions en partenariat avec différents acteurs associatifs, syndicaux et institutionnels du monde de l’Éducation.

Tout au long de son existence, SUDEL a souffert de la concurrence des grandes maisons d’éditions qui n’ont pas le même engagement militant, et disposent de moyens financiers énormes.
Un première fois, en 1977, SUDEL avait «mis en sommeil» ses activités. Elle les avait reprises en 1993.
Mais les frais de fonctionnement et d’investissement ne peuvent plus être supportés par une si petite structure.
Aussi, l’Assemblée générale de SUDEL a décidé la cessation des ses activités éditoriales et de librairie à compter du 31 décembre 2011.

Alain Santacroce

Le dernier rendez-vous de Paul Carpita

carpita n bPaul Carpita était membre d'honneur de notre association "Mémoire d'école"... Avec seulement quatre longs métrages à son actif, le réalisateur marseillais Paul Carpita, décédé samedi 24 octobre dans sa ville natale, a marqué l'histoire du cinéma des années cinquante. «Paul» Carpita est né en 1922 à Marseille. Pendant la Seconde Guerre mondiale il s'engage dans la Résistance et devient membre des Partisans français. Enrôlé au Parti communiste à la Libération, il fonde ensuite le groupe Cinepax qui va réaliser des reportages engagés sur la reconstruction de Marseille, sur les manifestations contre la guerre d'Indochine et sur la grande grève des dockers de 1950. « Le Rendez-vous des quais », son film choc contre la guerre d'Indochine tourné entre 1950 et 1953, sera resté censuré jusqu'en 1990 Sa filmographie est associée à Marseille, aux dockers, aux luttes syndicales, à la lutte pour la paix, mais aussi à la poésie de l'enfance. C'est encore et toujours à Marseille que Paul Carpita réalisera, en 2002, son dernier long-métrage, «Marche et rêve, les homards de l'utopie». Paul Carpita était un «cinéaste franc-tireur». Mémoire d'école rend hommage aujourd'hui à ce partisan d'un cinéma populaire et engagé.

Accédez au site dédié à Paul Carpita et réalisé par son fils (Jean-Paul)

Paul Carpita sur FACEBOOK

Lire la suite : Le dernier rendez-vous de Paul Carpita